Celebrity Pictures: Celebrity records Black Celebrities Mideast Celebrities

THE FRAME

CLARE KENNY
7 juin - 7 juillet 2012

 

VERNISSAGE LE JEUDI 7 JUIN 2012 DES 18H30




L'artiste anglaise vivant à Bâle Clare Kenny clôt la saison 2011-2012 de doll en interrogeant les limites de l'espace d'exposition et en proposant une réflexion originale sur le processus de l'acte artistique.

 

Quels sont les éléments constitutifs d’une œuvre d’art ? La ligne ? La couleur ? L’espace ? Peut-on vraiment les définir, les décomposer et les classer comme un laborantin le ferait avec un échantillon X ?

 

Clare Kenny fait de cette quête presque utopique la partie centrale de sa démarche, en essayant tel un alchimiste d’en dégager l’essence au travers de transmutations quasi magiques. Le résultat n’est pas un énième travail autoréflexif et conceptuellement froid, mais est plein d’un humour secret et délicat, avec une conception de l’espace presque baroque de par son côté spectaculaire.

 

Ce travail de décomposition se retrouve non seulement dans les œuvres exposées, mais aussi dans sa démarche expositive et curatoriale. « The Frame » est le deuxième volet d'un projet plus global d'expositions qu’elle décline en cinq parties successives (la première ayant été présentée à Zürich du 9 au 24 mars 2012), reprenant les cinq qualités attribuées au "parfait photographe" selon John Szarkowski, ancien directeur du département de photographie du MOMA : The Thing Itself, The Frame, The Detail, The Vantage Point and Time.

 

Mais même si l’on rend évident un matériel, une couleur, une composition, le résultat n’aboutit pas à une plus grande simplicité mais au contraire à une pièce plus complexe et mystérieuse. Ce n’est plus finalement une mise en abîme de l’acte créatif, mais aussi un rapprochement de celui-ci à l’évanescence des souvenirs et des représentations : on ne se souvient que de fragments, que l’on recompose selon qu'on leur attribue une plus ou moins grande importance. Les souvenirs sont aussi l’autre matière de prédilection de Clare Kenny, qu’elle essaye d’attraper et de transformer.

 

Au-delà de la déconstruction de l’acte photographique, « The Frame » propose aussi une réflexion de l’espace d’exposition comme cadre. En exploitant l’architecture de doll, Clare Kenny plonge le visiteur au cœur d’un dispositif qui l’intègre : le visiteur entre dans le cadre, les photographies en sortent…

 




Infos artiste(s) complémentaires :

dp_ckenny_doll.pdf



RETOUR