NATACHA ANDERES  
NULLE PART
10 mars / 08 avril 2006

Vernissage le 10 mars dès 18h30

Nous avons le plaisir de présenter une nouvelle fois le travail de Natacha Anderes, après Café-café (2001) et Paysages en mutation (2003) à la Galerie DWLV à Vevey. Formée à l’ECAL, cette jeune artiste vaudoise est l’un des membres fondateurs de Circuit à Lausanne. Son travail le plus connu : des tableaux transformables en pâte à modeler, paysages urbains, chantiers ou encore portraits.

 

A Basta, pour Nulle Part, Natacha Anderes présente deux vidéos : l’une sur un moniteur, l’autre projetée contre le mur. Autour, l’espace est plongé dans l’obscurité.

 

Sur le moniteur défilent des vues de banlieues fantômatiques, no man’s land urbains où se promène une méduse évanescente qui se laisse porter par le courant, une présence qui accentue l’indistinction de ces lieux perdus.

 

La seconde vidéo se compose uniquement de mots; trois séquences verbales différentes surgissent pour un effet saccadé de stroboscope hypnotisant. On peut y voir une réminiscence des expérimentations sonores de John Cage qui mêlent quatre conférences pour brouiller totalement la perception de l’auditeur.

 

Natacha choisit des extraits des informations télévisées. En les sortant de leur contexte et en les coupant des images, elle les rend vides ; leur violence s’en trouve démultipliée. Elle rajoute ensuite des souvenirs, associations d’idées banales et quotidiennes qui surviennent lorsque l’on est devant la TV et que notre pensée s’échappe, puis revient.

 

Pour Natacha Anderes, la réalité n’a rien de figé, elle apparaît entre les couches, dans les interstices : clash des mots, clash des images, clash des idées.

 

On retrouve dans les deux pièces présentées à Basta les axes spécifiques de sa démarche originale : une approche conceptuelle allégée par des touches d’humour et enrichie par l’utilisation d’éléments personnels.

Infos artiste(s) complémentaires :

 

Natacha_Anderes_dossier_de_presse.pdf



RETOUR