Patricia Bucher et Nicole Schwarz  
City of Crime
25 septembre / 16 octobre 2004

Vernissage le 25 septembre 2004

Patricia Bucher appréhende toujours l’espace de manière personnelle: elle épure pour intervenir de manière minimale, avec quelques éléments simples, sans fioritures et sans apprêts. Il s’agit bien davantage de suggérer que d’imposer, afin de laisser le spectateur tisser sa propre trame à partir des traces laissées.

Patricia est fascinée par les diamants. Curieuse, elle questionne toutes les facettes de cette pierre mythique, qui se taille, se vend, se porte, se dérobe...

Pour City of Crime, elle collabore avec Nicole Schwarz.

Sur une table, dans un angle, sont disposés une lampe de bureau banale, seul point de lumière qui éclaire une série de photos et de post-it sur lesquels sont griffonnés des textes et des dessins au feutre noir. Ces pièces s’assemblent pour former une sorte de puzzle narratif, comme une planche de bande dessinée déconstruite.

Fouillant dans leurs collections respectives d’images de toutes sortes – issues notamment de journaux, de films, et d’émissions de télévision – et ajoutant quelques clichés originaux, Patricia et Nicole bâtissent une fiction autour du diamant, une histoire glamour et trash, racontée dans le bureau d’investigation d’un détective privé de la City of Crime.

Une installation en forme d’énigme narrative qui brouille les pistes et les références, comme le suggère la prétendue citation de Tony Blair inscrite au mur : «Facts are stupid things», que l’on doit en réalité à George W. Bush.

Infos artiste(s) complémentaires :

 



RETOUR